QUI SUIS-JE ?

Rêve, projet

Emilie de Cooker

J’ai rencontré les chevaux très jeune et la philosophie un peu plus tard. Enfant, je ne savais pas encore que mes premières expériences équestres, sur les sentiers montagnards, avaient quelque chose de philosophique. Aujourd’hui, je peux mesurer, en remontant le fil du temps, combien elles m’ont construite.

De si loin que je m’en souvienne, j’ai toujours eu cette certitude que le cheval était un formidable allié de connaissance et de construction de soi. Sa puissance et sa spontanéité n’ont d’égale que l’exigence qu’il invite à avoir envers soi-même, quand on cherche à se connecter à lui. Sa simple présence porte à se maîtriser, avant d’avoir toute velléité le concernant. Mais la maîtrise de soi n’est pas un don inné, et bien plutôt l’aboutissement d’un processus de prise de conscience, de prise de recul, de découverte de soi, qui permet peu à peu de choisir volontairement comment agir, communiquer, être.

Ce projet de moins subir (notamment les émotions) pour agir plus librement grâce à une meilleure connaissance de soi, est précisément celui de la philosophie. C’est cette philosophie, abordable, concrète, pratique, qui inspire les séances que je propose avec le cheval. Et c’est cette philosophie que je souhaite pouvoir diffuser, au-delà de l’enseignement équestre et du coaching, via des ateliers de philosophie.

Parcours, apprentissage

Passionnée par la philosophie dès sa découverte, je la choisis à la sortie du lycée pour commencer mes études. Puis, dans l’intuition qu’un jour la pédagogie me sera utile, je m’inscris parallèlement en faculté de sciences de l’éducation. En maîtrise puis en master, je m’intéresse particulièrement à la question philosophique du corps et du sport, et notamment à l’éthique du sport. Après mon monitorat d’équitation, je mène des recherches approfondies en éthique animale pour nourrir ma réflexion sur l’éthique équestre, qui est au cœur de mes pratiques équestres.

Juste après la fin de mes études de philosophie, l’année de mon monitorat d’équitation, je fais la rencontre décisive de ma jument de coeur, Melody (Royal Melody, en a décidé l’éleveur : tout un programme). Sa finesse et son émotivité m’ont poussée à me former dans le sens d’une équitation qui me semblait plus juste, qui commence par travailler sur soi avant de vouloir travailler son cheval. Cette recherche m’a emmenée jusqu’à la médiation équine et au coaching, qui m’intéressaient depuis bien longtemps, comme s’ils étaient une adaptation judicieuse de la philosophie antique au monde contemporain. Et parce que l’on n’a jamais fini d’apprendre, je regarde avec curiosité l’avenir qui continuera d’enrichir mes pratiques !

Qualifications, diplômes

Praticienne PNL
Praticienne en médiation équine
BPREH (qualification agricole – entreprise hippique)
BPJEPS tourisme équestre (monitorat)
Master de philosophie
Maîtrise de sciences de l’éducation

Un entretien préalable, sans engagement ni frais (compter 20 minutes)

Parce qu’il n’est pas toujours facile de se décider, tout coaching est précédé d’une rencontre qui vise à identifier vos besoins. Un échange en visio est aussi possible. Libre à vous de (re)venir ensuite !

ADRESSE

29, rue du Marronnier
Coulombs
14480 Moulins en Bessin

HORAIRES

LUNDI – VENDREDI : 9h – 18h
SAMEDI : 9h – 12h

TELEPHONE

06 58 99 14 94

EMAIL

contact@zeugma-coaching.com

3 + 3 =